AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (F) AU CHOIX - qui de nous deux, inspire l'autre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Swatt

avatar

messages : 14
date d'inscription : 04/02/2012
pseudo : little.love
avatar : armie hammer
copyright : peppery ash

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: (F) AU CHOIX - qui de nous deux, inspire l'autre.   Sam 4 Fév - 20:59


louise nom
❝ les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool ! moi, j’ai sophie. ❞

NOM: au choix. PRÉNOM: louise. ÂGE: pas plus de vingt-quatre ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE: au choix. MÉTIER/ÉTUDES: au choix. STATUT: au choix. TRAITS DE CARACTÈRE: le caractère est plutôt libre, du moment que c'est une femme joyeuse, pleine de vie et qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. GROUPE: au choix. AVATAR: au choix.

suddenly my eyes are open
c'est la " meilleure " amie d'Aaron, du moins, elle est sa plus belle rencontre. ils sont très attachés l'un à l'autre, complice. aucune ambiguïté, une réelle amitié. soit, un joli petit lien qui vous permet de faire ce que vous voulez de votre personnage ! du moment qu'elle ai un frère homosexuel, Ben, vivant en colocation avec Aaron. le reste vous appartient totalement, c'est votre personnage, votre histoire, vos envies.

i only miss you when i'm breathing
Toutes les rencontres se font par hasard. Je tendais mes jambes devant moi, je n'aimais pas les salles d'attentes, encore moins celle de l'hôpital de Brooklyn. Je jouais avec ma lèvre, impatient d'être à mon habituel rendez-vous avec docteur Everdeen. Je la voyais tous les six mois, elle voulait s'assurer que ma maladie ne s'était pas aggravée - d'après elle, un jour ou l'autre, je vais en crever, mais qu'importe ! C'est pas ça qui va m'empêcher de vivre. Je regardais dans le vide, réellement impatient de quitter ce monde hospitalier, remplie de tristesse. Soudain, une jolie demoiselle se pointa à mes côtés, glissant ses lèvres auprès de mon oreille. Je peux te poser une question, indiscrète ? me demanda-t-elle tout en m'adressant un putain de charmant sourire. Je hochai les épaules tout en me tournant davantage vers elle. Totalement captivée par son regard et impatient à l'idée de savoir ce que cette inconnue pouvait bien vouloir me dire. Es-tu homosexuel ? me demanda-t-elle, dans un murmure presque inaudible. Ma surprise se lisait sur mon visage. Dégageais-je donc une sensation particulière ? Celle d'apprécier davantage les hommes que les femmes ? Je n'ai jamais réellement compris comment pouvais-t-on juger cela en un simple regard sur une personne, mais pas grave, cela m'amusait. Ça t'excite ? La belle inconnue se mit à rire, tout en déposant une main sur mon menton afin de m'obliger à tourner mon visage vers un jeune homme, qui m'adressa aussitôt un clin d'œil. Finalement, maintenant, je comprenais qu'on puisse dire d'un homme qu'il en aime d'autres. Ça se sentais. Moi non, mais mon frangin, tu l'fais bander m'avoua-t-elle avant de se mettre une fois de plus à rire. Je m'empressais de plaquer ma main contre ses lèvres, l'obligeant à étouffer son bruit. Je ne la connaissais pas, mais je me sentais déjà très à l'aise à ses côtés, presque complice. Ne parlez-pas ainsi, jeune folle murmurai-je. Elle hocha doucement des épaules avant de me pincer la paume de ma main. Aaron Swatt ! Je me redressai, attrapant aussitôt mon sac. La demoiselle me pinça les fesses avant de rejoindre son frère l'homosexuel. Je te retrouverais, petit coquin glissa-t-elle tout en tapotant le torse de Ben, son frangin. Je lâchai un petit sourire malicieux avant de disparaître au sein de l'hôpital en compagnie de mon docteur.

Une gonzesse de perdue C'est dix copains qui reviennent. Je me réveillais doucement, faisant attention de ne pas réveiller Louise - la folle que j'ai rencontré il y a trois ans dans un hôpital - elle dormait ici un soir sur deux, estimant mon torse plus agréable que son propre matelas. Après qu'elle m'est considérée comme un homosexuel, Louise m'a rappelé, invité à macdo - elle n'avait pas suffisamment d'argent pour m'payer un restaurant dit " chic " - et nous sommes devenus les meilleurs copains du monde, deux inséparables qui connaissaient pratiquement tout l'un de l'autre. Depuis notre rencontre, pas une journée n'a passé sans que je lui parle. Une putain de belle histoire d'amitié, un coup de foudre. Je la repoussai doucement, tout en grimaçant, pas question de la réveiller. En deux secondes, je m'habillais et sortais de ma chambre, croisant alors Ben, l'frère de Louise mais également mon colocataire. En adoptant Louise, j'ai également dû me farcir son adorable frangin, un vrai plaisir car cet homme est, à présent, pour un moi un vrai pote ! toujours prêt à faire la fête, riche en connaissance. Il frappa dans ma main et retourna s'enfermer dans sa chambre. J'attrapais une pomme et pris le temps de lancer un beau sourire à Finnick, mon deuxième colocataire. C'est fou ce que cette vie au sein de cet immeuble me plaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Swatt

avatar

messages : 14
date d'inscription : 04/02/2012
pseudo : little.love
avatar : armie hammer
copyright : peppery ash

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: (F) AU CHOIX - qui de nous deux, inspire l'autre.   Lun 6 Fév - 20:08

scénario pris I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(F) AU CHOIX - qui de nous deux, inspire l'autre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHOISIS TON APPART :: build his character :: need someone-
Sauter vers: