AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu

Aller en bas 
AuteurMessage
Romane Penrose
△ C’EST TROP BANAL D’ÊTRE SENTIMENTALE.
avatar

messages : 351
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : paperbrain. / lou
avatar : ashley greene
copyright : marine (l) (avatar) tumblr (signature)

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu   Dim 5 Fév - 12:40

Citation :
Quoi ? Tu vas m'aplatir
avec tes fesses ?
Ne me tente pas ! ✭✭


« Je crois que t’as perdu darling. » « C’est ça, crève ! » Donnant un dernier coup de pousse sur la manette, Romane explosa le score de Mathieu, tout en regardant sa mine se décomposer. Levant les bras en V, elle hurla de joie avant de se lever pour faire sa petite danse ridicule. Mauvais joueur évidemment, Mathieu détailla sa façon de jouer tout en lui passant une nouvelle bière. Elle se contenta de lui ébouriffer les cheveux tout en décapsulant sa boisson avec le pouce - la classe on l’a ou on l’a pas- et de se rasseoir à côté de lui. Elle se roula une cigarette avant d’en passer une autre à son ami. Petite pause détente où l’appartement devenait un véritable four et où les deux new-yorkais mettaient à nue leur santé. Mathieu et Romy, c’était une grande histoire. Ils s’étaient rencontrés un peu par hasard, ne cherchaient pas grand chose, mais ils tombèrent l’un sur l’autre, et depuis ce jour, ils étaient inséparables. Voués à la connerie et à la déprave, il ne se passait pas un jour sans qu’un de leur voisin se plaigne de leur comportement nuisible. Et bien sûr, ça les faisait bien rire. Il n’y avait pas une seule fausse-note entre eux, pas de prise de tête, que de la déconne à l’état brut. Si on omettait leur frasque leur partie de jambe en l’air passée, c’était juste parfait. Romy se plaisait à croire que leur erreur de parcours n’avait rien changer entre eux, c’était toujours plus simple de penser qu’ils étaient toujours les même malgré le fait que Mathieu l’avait déjà vu nue, et inversement. M’enfin le sujet revenait rarement sur le tapis, si ce n’était jamais, et c’était aussi bien comme ça. En retour, ils avaient tout deux hérité d’un nouveau moyen de taquiner l’autre.
Terminant sa roulée, elle souffla sa fumée sur Mathieu, avant de boire une nouvelle gorgée de sa bière. C’était une de leurs soirées traditionnelles ; ils se retrouvaient le plus souvent chez Mat’, et passaient la nuit à jouer à des jeux vidéos, à boire et à fumer. La vie parfaite. Ils commençaient une nouvelle partie de Pokémon, clope au bec et concentration optimale, et Romy explosa une nouvelle fois celui de Mathieu. « Rpz Chinpenfeu baby ! » Levant sa main en l’air, elle ne se fit pas prier pour rencontrer celle de son ami, avant de continuer leurs attaques foudroyantes.
Les heures passèrent rapidement, jusqu’à ce qu’il soit dans les environs de quatre heures du matin. Toujours dans le salon, Romy et Mat’ avaient lâché leur console, et étaient maintenant allongés à même le sol. Le garçon finissait une énième bière et la fille son paquet de clope. Regardant la fumée s’échapper du bout de sa cigarette, Romane la tendit à son ami, lui souriant. L’osmose parfaite, avec un type parfait.

_________________

❝parce qu'on a le jeu, mes chiennes.❞
jesus waited three days to come back to life. it was perfect! if he had only waited one day, a lot of people wouldn’t have even heard he died. they’d be all, « hey jesus, what up? » and jesus would probably be like, « what up? i died yesterday! » and they’d be all, « uh, you look pretty alive to me, dude… » ;; arthur&romy. translation ? 'cause we got game, bitchies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Delaunay-Bowen

avatar

messages : 158
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : far away, léa
avatar : sexyschratter.
copyright : avatar (labestdesbest,marinealiastutur)

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu   Dim 5 Fév - 18:11



elle était un accident en attente de se produire.

Δ Δ Δ
Me faire battre par une fille. J'ai toujours eu le don de me fourrer dans des situations bizarres, celle-là était carrément honteuse. Heureusement, Romane était pas n'importe quelle fille. C'était la fille parfaite, celle avec qui je pouvais faire n'importe quoi et le déguster comme une bonne vieille vodka de 1983. Je ne jouais pas souvent à la play station avec des gonzesses, avec elle, ça me paraissait normal. Boire des bières à en gerber, fumer à en avoir mal à la tête et manger des pâtes trop cuite. Continuelle recommencement. Mais recommencement tellement jouissif que je m'en lassais pas. Être à ses côtés, me faire narguer comme un gamin et rire à s'en faire péter les côtes. Ce soir-là, nous étions dans notre monde, celui qu'on s'était construit, celui où nous étions les rois et nos gosses étaient des Dieux. A moitié affalé, la manette sur les genoux, le jeu est sur pause. Trop occupés à rouler nos cigarettes et à voir qui va le faire le plus vite. Je suis un pro' à ce jeu là, elle ne peut pas me battre. D'un geste presque brusque j'attrape le briquet sur la table basse et m'allume ma clope en me laissant aller en arrière. Je susurre un « gagné. » et savoure chaque bouffée comme si c'était la dernière. Une heure après, nous sommes dans la même position, sauf que nous avons descendu d'un cran, tous les deux affalés à même le sol. Je suis sur le côté, les yeux rivés sur Romane qui fume sûrement sa cinquantième cigarette. La télévision est désormais éteinte et je porte à ma bouche ma bière. D'une main, je remet en place une mèche derrière l'oreille de la brune et attrape sa cigarette que je fourre dans ma bouche, un sourire aux lèvres. La pièce est totalement enfumée et heureusement pour nous, Siloé ne dort pas là ce soir. Nous serions déjà mort à l'heure qu'il est. Elle déteste que je fume dans l'appartement. Je ballade mes yeux sur le corps de ma pote, ce perpétuel sourire aux lèvres. « Tu sais que t'es pas mal bien foutue dans ton genre. » que je lâche entre deux bouffée de cigarette et une gorgée de boisson. Les heures tournent depuis qu'elle est arrivée en début de soirée. Le temps passe tellement vite que je n'ai pas le temps d'être fatigué. Je me relève légèrement et attrape le bol de pâtes qui traine sur la table. Elles sont froides. Mais je crève tellement la dalle que je passe outre. Je les descend à notre niveau et en attrape une entre les doigts. Je la fourre dans ma bouche et en prend une autre que j'approche de la bouche de Romane. Je laisse un sourire amusé s'étendre sur mon visage et je la plonge dans sa bouche sans qu'elle ne puisse dire un mot. « Eh Romane, tu portes la même petite culotte que la dernière soirée qu'on a fait ? Tu sais, celle que j'ai arrachée avec les dents alors que t'étais occupée à me faire cette jolie marque dans le cou. » Un rire me secoue et je plonge mes yeux dans les siens. Depuis qu'on a fini dans le même lit, on s'efforce de faire comme si rien ne c'était passé. A vrai dire, nous en sommes tous les deux incapables mais on essaye. Et comme je n'arrive pas, je tire cette situation à la dérision pour faire en sorte de montrer que je m'en fou complètement de l'avoir baisée. C'est faux. Je sais juste pas comment réagir face à ça et ça m'effraye.

_________________

❝ Et ne pas, quand viendra la vieillesse, découvrir que je n’avais pas vécu.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane Penrose
△ C’EST TROP BANAL D’ÊTRE SENTIMENTALE.
avatar

messages : 351
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : paperbrain. / lou
avatar : ashley greene
copyright : marine (l) (avatar) tumblr (signature)

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu   Lun 6 Fév - 11:12

Citation :
regarde-toi à l'autre pôle, fermer les yeux
sur ce qui nous ronge. on a changé à la longue.
et je te hais de tout mon corps mais je t'adore. ✭✭


Mathieu et Romane. Romane et Mathieu. Il avait leur propre réputation. Pas forcément des meilleures, mais ils étaient connus dans l’immeuble pour faire les plus belles conneries. La poudre qu’ils laissaient derrière eux ne tardait pas à s’enflammer, et souvent, les voisins se plaignaient de leurs gamineries. Mais ils n’en avaient rien à faire, pire, ça les faisait bien rire. Cela ne faisait que les souder un peu plus dans leur petit monde parfait qu’ils s’étaient construis autour de leurs deux corps. Romy devait avouer qu’être avec lui ce soir-là, dans cet appartement, juste tous les deux, c’était aussi banal que singulier. Il avait beau être le même garçon qui la faisait rire à s’en étouffer, il l’avait vu nue le temps d’une nuit. Depuis, il faisaient semblant d’en rire, comme si l’événement ne les avait pas toucher. Ou changer. Ils s’éclataient toujours autant, mais quand venait la fin de soirée où il n’y avait plus rien à espérer d’une console ou d’une dernière part de pizza, le silence qui planait entre eux devenait pesant. Faire l’impasse sur leur dérapage était plus difficile qu’elle ne l’aurait cru. Elle ne souhaitait que retrouver leur ancienne amitié platonique, sans emmerdes ni gênes. Il la complimenta sur son corps, ce qui eut le don de la faire sourire. Ils se regardaient sans plus rien dire, leurs têtes à quelques centimètres l’une de l’autre. « Vous n’êtes pas trop mal non plus mon cher. » Venant poser sa tête sur le flanc de Mathieu, elle le regarda se relever pour aller chercher un bol de pâtes du début de soirée. Leurs ventres se font entendre à l’unisson et même froides, Romy les finirait à elle seule. Alors que Mathieu en déposait une dans sa propre bouche, l’italienne, envieuse, le regarda en boudant. Son sourire s’élargit lorsqu’il dirigea une pâte dans sa direction. Elle ouvrait la bouche et il faisait descendre le repas. Elle referma la bouche pour mâcher, une mine taquine collée au visage. Il l’amusait. Il avait le don de faire apparaitre le meilleur fond de la jeune fille, ce qui n’était pas mince affaire. Alors qu’elle commençait à jouer avec les cheveux de la nuque de Mathieu avec ses doigts, elle se stoppa quand il émit une blague perverse concernant la nuit qu’ils avaient partagé. Elle ne le regardait pas, mais pour ne pas lui faire le plaisir de le faire douter de l’humour de la brune, Romane exerça une petite tape à l’endroit où ses doigts étaient encore. Il fit mine d’avoir eut mal et elle le regarda enfin avec toute l’innocence qu’elle avait en réserve. « J’ai dû la jeter, la pauvre, tu l’avais mutilé... » Se redressant, elle roula une énième cigarette, se disant qu’encore une fois, c’était sa dernière, et la tira de telle façon qu’une vague de bien-être la fit reprendre ses aises. « Ouvre. » Se baissant vers lui, elle pointa sa bouche du doigt, un sourire amusé aux lèvres. Il paraissait septique, mais il s’exécuta. Romy tira une nouvelle bouffée de tabac et se pencha jusqu’à être à quelques centimètres des lèvres du beau Mathieu. D’un coup, elle souffla toute sa fumée, ce qui le fit reculer d’un bon. Elle partit elle aussi en arrière, tordue de rire, alors qu’il toussotait. Elle en avait les larmes aux yeux alors qu’il adressait un regard déjà vengeur. Souriant, elle s’approcha à nouveau de lui, le prenant dans ses bras, faisant mine d’être désolée, alors qu’elle inspectait discrètement son cou. « Nan c’est pas vrai, tu l’as encore ! » Son rire se propagea dans toute la pièce alors qu’elle pointait du doigt une petite marque brune presque invisible. Elle tentait de ne pas exploser de rire, se rappelant du moment où elle l’avait mordiller sous l’effet de ses caresses.

_________________

❝parce qu'on a le jeu, mes chiennes.❞
jesus waited three days to come back to life. it was perfect! if he had only waited one day, a lot of people wouldn’t have even heard he died. they’d be all, « hey jesus, what up? » and jesus would probably be like, « what up? i died yesterday! » and they’d be all, « uh, you look pretty alive to me, dude… » ;; arthur&romy. translation ? 'cause we got game, bitchies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Delaunay-Bowen

avatar

messages : 158
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : far away, léa
avatar : sexyschratter.
copyright : avatar (labestdesbest,marinealiastutur)

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu   Mer 8 Fév - 18:33


elle était un accident en attente de se produire.

Δ Δ Δ
A jamais ensemble. On se l'était promis. Entre un verre de whisky et une taquinerie. Peut-être un peu ivre, mais on se l'était promis quand même. Romane et moi, ça ne pouvait pas s'arrêter. On avait ce truc infime, qui nous liait et même si je l'avais voulu, ce truc, on ne pouvait pas le couper ou le réduire en pièce. Et puis je voulais pas. Ne pas avoir ma dose d'elle, c'était inimaginable et puis les gens de l'immeuble seraient clairement en manque de notre perpétuelle connerie. De nos cris à quatre heure du matin en jouant aux pokémons, de nos coups de gueules juste pour s'amuser et de nos courses effrénées à travers les étages. Je la regarde, laisse échapper un compliment, sincère et innocent. Elle me répond, me retourne le compliment. Je laisse un sourire fier illuminer mon visage et souffle en sa direction. « ça, je le savais. » je lui fais un clin d'œil et roule sur le côté pour attraper le bol de pâtes froides et trop cuite. J'ai carrément trop faim, et peu importe ce qui aurait pu se trouver dans ce récipient, je l'aurais mangé. Coup de chance, ce sont les pâtes cuites il y a quelques heures dans un élan plutôt étrange. J'en enfourne une dans ma bouche, puis une dans celle de Romane. Les yeux plongés dans les siens, je la laisse jouer avec mes cheveux en souriant. Les filles ont un truc avec ma tignasse qui je suis incapable de comprendre. Comme si ils étaient carrément plus sexy que moi, capable de me faire de l'ombre à moi-même. Stupide. Mais pas totalement faux. La brune et moi, on vit un court moment de silence, carrément insupportable. Je sors alors une phrase salace sur la nuit passée dans les même draps et laisse échapper un rire. Je m'y attendais, elle me répond. Je pousse son épaule et me mord l'intérieur de la joue. « Clair que si t'avais pas été si pressée, je l'aurais enlevée comme il fallait. » Je roule des yeux et lui lance un énorme sourire, vue plongeante sur mes dents blanches récemment détartrées. Ce qui m'avait d'ailleurs, coûté une petite fortune. Je la regarde rouler sa cigarette en silence, plongeant mes doigts dans les pâtes pour les engloutir à une vitesse phénoménal. Elle me demande d'ouvrir. J'hausse un sourcil en sa direction l'air de dire : ouvrir quoi ? Son geste répond à sa place et je m'exécute guidé par ma curiosité sans faille et mon étonnement. J'entrouvre les lèvres et la regarde s'approcher. Nos lèvres sont à quelques centimètres, millimètres pour les plus scientifiques d'entre nous. Je louche pour ne pas perdre une seule miette de son manège et fini par me reculer en toussant. La conne. Elle m'a bien eue. C'est pas cool de jouer sur ses atouts en me collant ce suspens de malade sur ses actions. C'est officiel, je vais me venger. « tu sais que tu fais chier, Romane. J'ai les yeux qui piques maintenant. » Je me met dos à elle en ronchonnant, embarquant mon bol avec moi. Bouder ? Ma spécialité. Surtout que les filles ont un don inné pour me faire débouder. C'est gagné. La brune se rapproche de moi en m'attrapant le bras. Je laisse un sourire m'envahir jusqu'à que son rire me fasse retomber sur terre. Je ronchonne encore un coup et la fixe, attendant que son fou rire s'arrête. « tu vas me le payer, j'vais te faire pire que ça. » Un regard plein de vengeance me traverse et je délaisse mon bol sur le côté. Ma main vient attraper sa cigarette dont je tire une longue bouffée. Mes mains viennent s'abattre sur ses poignets et je la colle contre le parquet en affichant un air légèrement sadique, de la vengeance illuminant mes pupilles foncées. Je me met à califourchon sur elle et approche mon visage du sien, crachant toute la fumée si consciencieusement gardée. Je la regarde se débattre en riant et finis ma course dans son cou. J'attrape sa peau du bout des lèvres, et commence tranquillement à lui faire une jolie marque bleuâtre. Les secondes passent, le bleu passant au violet et ma jolie marque envahissant son joli cou. Je finis par me reculer pour admirer mon œuvre d'art. Pas mal du tout. Elle est partie pour une bonne semaine de fond de teint. « Bien joué Mathieu ! » que je siffle, un sourire freedent affiché sur la face. Je m'enlève de son corps frêle et m'allonge à ses côtés, attrapant sa cigarette au passage.[/quote]

_________________

❝ Et ne pas, quand viendra la vieillesse, découvrir que je n’avais pas vécu.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane Penrose
△ C’EST TROP BANAL D’ÊTRE SENTIMENTALE.
avatar

messages : 351
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : paperbrain. / lou
avatar : ashley greene
copyright : marine (l) (avatar) tumblr (signature)

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu   Jeu 9 Fév - 20:11

Citation :
j'aime tes cils d'ange,
et tes cheveux de geai.
ta voix quand t'as froid,
et j'aime te réchauffer. ✭✭



muahahaha t'as cru siffle je le ferais plus tard doo (ouais c'est juste parce que j'ai la flemme de sauvegarder les codes Arrow)

pour te consoler en attendant : lapin lapin lapin lapin lapin


_________________

❝parce qu'on a le jeu, mes chiennes.❞
jesus waited three days to come back to life. it was perfect! if he had only waited one day, a lot of people wouldn’t have even heard he died. they’d be all, « hey jesus, what up? » and jesus would probably be like, « what up? i died yesterday! » and they’d be all, « uh, you look pretty alive to me, dude… » ;; arthur&romy. translation ? 'cause we got game, bitchies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
on ne facture pas la topissitude et la séductivité. ;; romy&mathieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHOISIS TON APPART :: charm of the brownstones :: second floor :: #11C-
Sauter vers: