AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 don't worry, be happy (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Elias Charleston
I'M JUST HAVING AN ALLERGIC REACTION TO THE UNIVERSE
avatar

messages : 120
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : Pancakes/Aurélie
avatar : DAMDAM mine BRODY.
copyright : marley smith ( avatar ) tumblr ( signature )

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: don't worry, be happy (r)   Dim 5 Fév - 21:19

Citation :
Deux jours, deux jours que je n'ai pas touché à une manette vidéo. Logan m'en empêche et sérieusement je peux vous promettre que je n'en peux plus. A chaque fois que je passe devant ma playstation, j'ai comme des envies subites... des bouffées de chaleurs. Je me sens vraiment impuissant. Mais il faut que je résiste et Logan mon meilleur ami et colocataire est là pour me rappeler à l'ordre à chaque fois. C'est décidé. Aujourd'hui j'emprunte celle du brother. Manteau sur le dos, baskets aux pieds, je me rends alors au troisième étage, appartement 14D. Sans frapper, je rentre comme un voleur et m'installa devant la télévision... j'avais comme l'impression de ne pas avoir prit mon raille de cock'. J'en tremblais, tellement j'étais en manque. Ça peut vous paraître fou hein, mais vous feriez moins les marioles si ça vous arrivez. Une fois la manette en main... j'avais juste l'impression de revivre. « tu m'avais tellement manqué... oh mon dieu. Plus jamais, jamais je ne te laisserais tomber, plus jamais. » dis-je tout en serrant la manette contre moi. Oui, elle me rend fou celle là. Bon à première vue, je passerais vraiment pour un pauvre type. Mais rassurez-vous, la seule personne qui puisse m’apercevoir c'est mon frère et Phoebe et ils savent comment mes meilleurs amis me traitent. Bon d'accord, j'aurais peut-être du frapper avant de m'installer devant la télé. Oui sait-on jamais si la pauvre Phoebe décide de sortir, serviette autour de la taille, de la salle de bain. Bon après, moi ça ne me dérange pas personnellement hein, mais c'est juste que ça pourrait la faire flipper un peu qu'un débile, psychopathe dans mon genre la voye presque nue. Qu'elle ne s'inquiètes pas... elle n'est pas, mais alors pas du tout mon genre. A moins de lui mettre un sac poubelle sur la tête... faudrait-il encore que j'en trouve un. Non et puis c'est quand même la dulcinée de mon frèro. Jamais je ne pourrais baver en voyant sa copine à moitié nue - ou pas biensur -
J'étais toujours devant la télévision, manette blottie contre mon torse... affalé au fond du canapé... les yeux rivés au plafond. Après un long soupire, je dis alors « Heureusement que je suis pas un voleur ou un violeur... hein. » Qu'est ce qu'ils pouvaient être bouchés dans cet appartement. Oups, à moins qu'ils soient entrain de faire quelque chose qui ferait qu'ils ne puissent pas entendre mon arrivée dans leur appartement.... Ce qui m'étonnerais fort puisse que je n'entend aucun bruit. Et dieu sait que la Phoebe... elle est bruyante.

_________________
► i'm just having an allergic reaction to the universe ◄



Dernière édition par Elias Charleston le Dim 5 Fév - 23:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Charleston

avatar

messages : 89
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : blue bird.
avatar : hunter parrish
copyright : keverdeen (avatar). tumblr (sign.) glen hansard (lyrics).

MessageSujet: Re: don't worry, be happy (r)   Dim 5 Fév - 22:00

Citation :


❘▶
now i make it you say i'm a kid my ego is big
i don't give shit, all the moves like jagger.

Être ou ne pas être ? Telle en demeurait la question … En y pensant cela ressemblait à une pensée qui le ramenait sans cesse à son demi-frère. Textuellement parlant, ils se considéraient comme frères en oubliant le demi sans se retourner ou songer à autres choses. Lorsqu’il l’avait vu pour la première fois, le jeune gamin qu’il était n’en revenait aucunement : son ainé était pire que lui. Et quand on disait pire, il fallait surtout le multiplier par la puissance dix. Ce matin là, il devait se rendre à la galerie de sa mère pour lui filer un coup de pouce et par la même occasion déposer Phoebe à la faculté de lettres. La pauvre était en pleine période d’examens et tous deux de leurs cotés ils bossaient très durs, mais pour Sirius cela c’était terminé hier au petit matin. Une période de repos s’imposait de lui-même, quand bien même il travaillait toujours au local. Après être venue en aide à sa mère, il rebroussa chemin vers le grand immeuble où il vivait depuis près de deux années bientôt et se réjouissait d’avance de pouvoir enfin se reposer et donc piquer une petite sieste avant le retour de sa petite amie. Ces derniers il n’avait pas eu une minute à lui et donc il était réellement fatigué, pensée qui une fois de plus le ramena à Elias qu’il n’avait pas vu depuis deux jours. Etrange ? Ses colocataires l’avaient ils contraint à faire une cure contre les jeux vidéos et tout ce qui allait avec ? Il arqua un sourcil légèrement étonné qu’il n’est pas donnée signe de vie. Il descendit de l’ascenseur et se dirigea vers sa porte lorsqu’il remarqua bien trop tard que la porte était à moitié fermée. Prudent comme il était - quelques fois - le blond fut étonné de constater que la serrure n’avait aucunement était forcée. Puis soudain comme sortie de nulle part la voix de son lien fraternel retentit avec une voix portante. « Heureusement que je ne suis pas un voleur ou un violeur … hein. ». Signature parfaitement dû et respecté du Elias Charleston. Il poussa la porte qu’il fit claquer comme pour avertir son ainé que l’un des locataires des lieux étaient présent sur les lieux. Phoebe à sa place aurait sans aucun doute était surprise mais n’aurait rien dit, elle se serait même proposée de lui demander s’il désirait boire quelques choses ou bien s’il avait besoin d’un coup de main. Tout ce dont il avait besoin tenait en un seul mot et quatre lettres : des jeux. A croire que sa propre énergie se nourrissait du plaisir des jeux vidéos et compagnie. Le blondinet aux reflets vénitiens s’aventura un peu plus au sein du salon en laissant choir son sac sur l’un des canapés de la pièce et fourra ses mains dans les poches de son jean. « Faux tu n’es ni un violeur ni un voleur mais un simple profiteur enfin je dirai plutôt un squatteur, m’enfin au moins tu donnes signe de vie … ». Déclara-t-il en rigolant d’une manière sincère et amusante tout à la fois. Sirius savait combien Elias avait besoin de sa dose de jeu, de livres ou encore d’animations lui étant bien définit pour autant il s’accordait à se dire qu’un break ne lui ferait pas de mal pour une fois. Il se dirigea vers la cuisine pour se servir un verre de jus d’orange, et en profita pour mettre en route une cafetière sachant d’avance que son frère ne serait partant - ou pas - sur ce genre de boissons chaudes. Du moins, le brun était parti pour bien s’installer en partie pour une heure ou deux mais avec Elias il valait mieux tabler sur une matinée dans son intégralité. Il porta le verre à ses lèvres et but quelques gorgées bien méritées, avant de retourner au centre du salon et de se laisser tomber sur le fauteuil non loin du siège où se trouvait son frangin. « Dis moi la vérité, tes colocataires ont tentés à maintes de sevrer de la playstation ou quoi ? ». L’interrogea-t-il le sourire narquois mais curieux en même temps.

_________________
take this sinking boat and point it home we've still got time. raise your hopeful voice you have a choice you've made it now. Falling slowly, eyes that know me and i can't go back. moods that take me and erase me and i'm painted black. you have suffered enough and warred with yourself, it's time that you won.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elias Charleston
I'M JUST HAVING AN ALLERGIC REACTION TO THE UNIVERSE
avatar

messages : 120
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : Pancakes/Aurélie
avatar : DAMDAM mine BRODY.
copyright : marley smith ( avatar ) tumblr ( signature )

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: don't worry, be happy (r)   Dim 5 Fév - 23:25

Citation :
don't worry, be happy
.

« Plus jamais personne ne viendra se mettre entre toi et moi. Je t'en fais la prom... OH MON DIEU NON! Des comics... mon dieu... les miennes en plus... » La caverne d'Ali Baba. C'était exactement ce à quoi me faisait penser l'appartement de Sirius. Non mais sérieux... d'habitude j'étais content de venir chez mon frère pour lui prêter des bandes dessinées ou autres.. mais depuis que Logan et Nanon s'étaient ligués contre moi, j'avais l'impression que cela faisait des années que je n'en avais pas lus. C'est presque si je ne fondais pas en larmes. Pour vous dire à quel point je suis complètement timbré. D'un côté, ils avaient raison. Il fallait à tout prix que j'arrête ce genre de gamineries... Je suis architecte maintenant. J'ai vingt sept piges... je suis raisonnable. Enfin, j'essaie et je peux vous dire que c'est presque impossible. Les jeux vidéos, les comics, le skate... c'est toute ma vie... c'est ma passion. Wow, je m'emballe pas hein, c'est vrai de vrai. Je suis né geek je mourrais geek. Que cela vous plaise ou non.
Les larmes aux yeux - ouais enfin un peu - , j'attrape alors d'une main rapide les bandes dessinées qui se trouvaient sous la table du salon tout en les serrant contre mon coeur. Puis sans attendre, je feuilleta les premières pages lorsque j'entendis une porte claquer. J'étais tellement perturbé par mes deux abominables, sans coeur, tyrans de colocataires qui étaient censés être mes meilleurs amis je précise hein, que rien que d'entendre la porte claquer me fit sursauter. Je balance alors sans réfléchir les bandes dessinées derrière le canapé puis me remit en place comme si de rien était tout en sifflotant l'air innocent. Ouf, ce n'était que Sirius qui arriva dans la pièce. « Faux tu n’es ni un violeur ni un voleur mais un simple profiteur enfin je dirai plutôt un squatteur, m’enfin au moins tu donnes signe de vie … » Il venait donc en ami ? Ouf, j'avais eu peur qu'il me prenne en flagrant délit. Il s'esclaffa alors pendant que moi je tirais une tête de déterré. Non je n'étais pas pas un squateur... loin de là. Je me lève alors puis me précipita vers lui en m'accrochant à son pull. « Je... j'en peux plus. Aides moi s'il te plait. Ils me rendent la vie impossible...! Ils sont toujours derrière moi entrain de me dire 'lâches cette manette, arrêtes tes débileries, t'es vraiment qu'un gamin... sors un peu au lieu de rester cloîtré ici entrain de pleurer ta console'. Ils m'ont carrément caché ma playstation. J'ai fais tout les recoins de l'appart', impossible d'y mettre la main dessus. [...] j'en fais des cauchemars hein. Je te promets Sirius, ils me font vraiment flipper des fois. » Je marque alors une pause pour reprendre mon souffle, puis reprit de plus belle « Je veux pas retourner là bas... » Puis je cours vers la manette pour la prendre et la montre à Sirius comme si je brandissais le trophée de ma vie. « Tu vois ça ? Tu vois cette manette ? » Heureusement qu'il savait comment je fonctionnais parce que sinon il m'aurait foutu un coup de pelle en pleine tête pour que je la ferme. Je tire alors une grimace « Eh ben... elle me manque nuit et jour... Deux jours sans elle... c'est genre deux jours sans Phoebe pour toi... non mais t'imagines ? Oh biensur, eux ils ne comprennent pas ce qu'est l'amour... ils n'ont pas de coeur... Depuis qu'Isveig et moi sommes séparés, c'est la seule qui réussit à me combler de bonheur... » Mmh... attend je rêve ou je suis entrain de comparer une manette à une femme ? Wow... c'est pire que ce que je pensais. Enfermez moi et vite [...] Enfermez moi dans un magasin de bandes dessinées et de jeux vidéos. Tuez moi à coups de skate... le pur bonheur.
Je regarde alors la cafetière, allumée par Sirius quelques secondes avant et lui dit « Je veux pas de café. J'en peux plus du café. J'en bois des tonnes depuis deux jours... C'est peut-être pour ça que je dors pas finalement... » Je me retourne encore une fois vers Sirius et lui dit tout en changeant de comportement. Grand sourire aux lèvres levant la main droite en guise de 'Salut' « Tiens salut mon frère. Tu vas bien ? Je passais dans les couloirs et je me suis dis ' tiens si j'allais saluer l'bro ? Et donc me voilà. » Hein ? Quoi ? Oui je crains.

_________________
► i'm just having an allergic reaction to the universe ◄

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Charleston

avatar

messages : 89
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : blue bird.
avatar : hunter parrish
copyright : keverdeen (avatar). tumblr (sign.) glen hansard (lyrics).

MessageSujet: Re: don't worry, be happy (r)   Lun 6 Fév - 17:42

Citation :


❘▶
now i make it you say i'm a kid my ego is big
i don't give shit, all the moves like jagger.

Vingt-sept années. C’était un bon chiffre lorsqu’on regardait dans le bon sens du terme du moins lorsqu’on regardait la personne de Elias on se disait qu’il avait fait un retour dans le futur mais en marche arrière. Les bonnes années de l’adolescence ne lui manquait pas, oh que non il ne fallait jamais parier là-dessus surtout avec lui. Lorsqu’il s’installa sur l’un des fauteuils du salon, il toisa son frère d’une œillade attentive en l’écoutant faire son monologue sur son manque d’addiction aux jeux vidéos, aux bandes dessinées comics, mais aussi au skate … Un souvenir de plus lorsqu’il avait découvert qu’il n’était pas enfant unique mais seulement cadet d’une fratrie de garçon. Petit blondinet rebelle et compliqué contre grand brun mince et dans son monde. Très vite ces deux là avaient trouvés leur marque et cela ils s’en étaient surpris à de nombreuses reprises. Mais pour en revenir clairement au skate, Elias avait initié son petit frère à cette activité que sa mère trouvait beaucoup trop risqué, après tout qui ne prend pas de risque ne vit aucunement mais bon, il était rentrée dans un sale état avant de se rendre compte qu’effectivement il était pas doué là dedans. Son frangin continuait de parler sur un ton passionnant et passionné, comme si l’énergie ne reposait que sur les propres passions tout à chacun, l’un dans l’autre il parvenait toujours à faire de la philosophie générale avec le comportement du Charleston et puis ce fut une phrase naturelle qu’il mentionna le prénom d’Isveig. Cette dernière était la demi-sœur par alliance mais aussi l’ex petite amie d’Elias, décidément en plus d’être compliqué lui-même sa vie l’était également. Pour autant à l’entente de cette appellation, Sirius ne put s’empêcher de se redresser avec alerte sur le fauteuil contre lequel il c’était avachi quelques minutes auparavant. Avec la brunette, il se retrouvait dans une position plus ou moins délicate puisqu’il lui transmettait des nouvelles de grand bonhomme, mais pas que de simples informations. Cela concernait ses faits et gestes ou bien encore les relations que le Charleston pouvait nouer avec les autres. Il se sentait quelque peu soucieux et coupable de faire cela en cachette à son lien fraternel d’autant plus que cela n’était pas son genre. Il allait s’en mordre les doigts un jour ou l’autre mais lorsque que la jeune Rhodes lui avait demandé ce service, il n’avait pas pus lui délivrer une réponse négative. « Tu vois ça ? Tu vois cette manette ? Eh ben... elle me manque nuit et jour... Deux jours sans elle... c'est genre deux jours sans Phoebe pour toi... non mais t'imagines ? Oh biensur, eux ils ne comprennent pas ce qu'est l'amour... ils n'ont pas de coeur... Depuis qu'Isveig et moi sommes séparés, c'est la seule qui réussit à me combler de bonheur... ». Si seulement cela suffisait à l’ensemble de l’humanité, mon dieu il y aurait moins de meurtre et moins de lynchages en politique comme en domaine public. Déposant son verre de jus sur la petite table basse, il esquissa un sourire amusé comme pour feindre son allusion à la jeune brunette. « Je ne pense pas pouvoir comparer ma copine à une manette de console … mais te connaissant cela ne m’étonne pas. Et je comprend mieux ton comportement … Tu ne penses pas que tes colocataires on peut être raison de temps en temps ? ». Il avait posé cette question de manière légère comme juste une supposition éventuellement possible, mais avant qu’il intervienne, le blond leva les mains en guise de drapeau blanc et saisit l’autre manette. Soudain le bruit de la cafetière retentit tout à trac suivit du ton énergique et négatif de son frère. « Je veux pas de café. J'en peux plus du café. J'en bois des tonnes depuis deux jours... C'est peut-être pour ça que je dors pas finalement... ». Evidement, il était sur les ressorts mais également sur les rotules. Il ne put réprimer un énième rictus de rire narquois tandis qu’il poursuivait. « Tiens salut mon frère. Tu vas bien ? Je passais dans les couloirs et je me suis dis ' tiens si j'allais saluer l'bro ? Et donc me voilà. ». Changement brutal de personnalité, mais il en avait l’habitude. Elias lui tendait une main mais il se contenta de se lever et de lancer une tape sur l’épaule de son frère tout en se levant pour aller chercher une boisson qu’il lança à son ainé. « Le brother va très bien, mais je pense plutôt que tu t’es dit bien ‘passons rapidement chez le frangin pour prendre en otage sa pauvre console’ ». Sirius ricana doucement tout en revenant vers le fou de l’arcade. Ce n’était pas mon frère ce héros mais frère ce phénomène !

_________________
take this sinking boat and point it home we've still got time. raise your hopeful voice you have a choice you've made it now. Falling slowly, eyes that know me and i can't go back. moods that take me and erase me and i'm painted black. you have suffered enough and warred with yourself, it's time that you won.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: don't worry, be happy (r)   

Revenir en haut Aller en bas
 
don't worry, be happy (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHOISIS TON APPART :: charm of the brownstones :: third floor :: #14D-
Sauter vers: