AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 friends are gold | Jordan&Cataleya

Aller en bas 
AuteurMessage
Jordan H. Stanford

avatar

messages : 39
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : Alex.
avatar : Kristen Bell
copyright : silly love

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: friends are gold | Jordan&Cataleya   Lun 6 Fév - 21:19


friends are gold
with Cataleya Steadworthy.
La vie à quatre dans un appartement ce n’est pas toujours évident et souvent lorsque je dis que j’ai trois autres colocataires on me demande comment j’arrive à vivre. Mais pour ma part ça ne m’a jamais posé de problème, en même temps Cataleya, Sileas et Neal sont tellement géniaux que je ne vois vraiment pas comment je pourrais me plaindre de vivre avec eux. On s’entend tous parfaitement bien et même si c’est souvent le gros bordel dans notre appartement, qu’on part souvent dans des disputes qui finissent en éclat de rire ou je ne sais quoi, ça reste une expérience totalement incroyable. Le seul souci c’est qu’il est un peu plus difficile de trouver un moment rien qu’avec Cataleya. Quand on vivait que les deux on avait toujours du temps les soirs où elle ne bossait pas pour discuter de nos petites histoires, mais maintenant qu’il y avait les deux Pillsbury les moments seul avec ma meilleure amie se faisaient de plus en plus rares. Heureusement il arrivait quand même aux deux hommes de se faire des soirées entre frères ce qui nous laissait l’appartement que pour nous deux et c’était justement le cas ce soir-là. En me levant ce matin-là je n’attendais donc qu’une seule chose, être le soir pour me poser sur le canapé avec un bon bol de pop-corn et parler durant des heures avec ma meilleure amie. Mais avant tout ça j’avais une longue journée de travail qui m’attendait. Je me levais donc difficilement de mon lit et je m’approchais de mon armoire pour choisir mes habits. L’avantage avec mon métier c’est que je pouvais m’habiller comme je le souhaitais, enfin pour autant que je ne sois pas la photographe d’un mariage où une tenue plutôt correcte est exigée évidemment. Mais ce n’était pas le cas aujourd’hui, non aujourd’hui je devais faire un tas de shooting pour le prochain magasine de mon entreprise ! J’enfilais donc un simple slim noir, un haut blanc et mon blazer noir avec un long collier pour rendre le tout simple, mais joli et légèrement classe. J’attrapais mon matériel et je sortis de ma chambre pour me retrouver face à Sileas qui sortait lui aussi de sa chambre qui se trouvait juste en face de la mienne. J’affichais un sourire en le saluant. Il n’était absolument pas réveiller, il se frottait les yeux pour tenter de voir qui j’étais certainement ce qui me fit rire. Je déposais un rapide bisou sur sa joue pour lui souhaiter une bonne journée et je me dirigeais droit vers la porte d’entrée. Mes matinées se déroulaient presque toujours comme ça, ce n’était pas toujours Sileas que je croisais, mais je croisais toujours un de mes colocs avant de partir et je dois dire que je préférais secrètement lorsque c’était Neal. Bien sûr j’adore chacun d’entre eux, mais que voulez-vous quand on est amoureuse c’est comme ça. Enfin bref, je ne passais jamais beaucoup de temps dans l’appartement étant donné que je me prenais un café et un croissant sur la route dans le petit café au coin de la rue. Je poussais d’ailleurs la porte de celui-ci et la serveuse me tendit immédiatement mon café à l’emporter et mon petit sachet avec mon croissant. Une fois le tout payé je glissais le sachet dans mon sac et je sortis dans la rue mon café à la main. Mon lieu de travail n’était absolument pas loin de mon appartement je ne m’embêtais donc jamais à prendre la voiture. Certainement mon côté un peu sportif qui me poussait à marcher ce trajet de cinq à dix minutes chaque jour. Je sais bien que beaucoup de gens prendraient la voiture pour un trajet comme ça, mais pour ma part ça me faisait toujours du bien de prendre l’air avant de me rendre au boulot, c’était ce qui me permettait de me réveiller totalement. Quant au soir ça me permettait de décompresser si j’avais passé une mauvaise journée et d’arriver de meilleure humeur à la maison. Arrivée au boulot j’eus à peine le temps de finir mon café et mon croissant que mon premier mannequin fit son entrée et une fois que j’ai commencé à prendre les photos je ne me suis presque plus arrêtée jusqu’à la fin de la journée. Les shootings s’enchaînaient et à part la pause de midi je n’eus aucun moment de répit. Beaucoup de gens penseraient que c’est pénible, pas moi ! J’adore mon métier et j’adore être occupée, rester des heures dans mon bureau à attendre que mon modèle arrive ne me plaît absolument pas. Si j’aime rester dans mon bureau c’est seulement lorsque je retouche les photos sur mon ordinateur, sinon j’aime être toujours dans le feu de l’action et autant vous dire que je ne vois absolument pas passer mes journées. En poussant la porte de l’entrée de mon immeuble ce soir-là j’avais le sourire aux lèvres. C’était une excellente journée et j’allais en plus passer un moment avec Cataleya, que demander de mieux ? La porte de l’appartement n’étant pas fermée à clé je compris qu’elle était déjà là. Je refermais la porte derrière moi et criais. Salut ma puce ! Prête pour une soirée rien qu’avec moi ?

_________________

    Nevermind, I’ll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don’t forget me, I beg. I remember you said, « Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead» Someone like you, adele.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cataleya Steadworthy
WHAT MAKES YOU BEAUTIFUL
avatar

messages : 228
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : GOLDEN GATE./Pauline
avatar : rachel sarah bilson
copyright : money honey (avatar) tumblr (signature) the notebook (citation)

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: friends are gold | Jordan&Cataleya   Mar 7 Fév - 17:22


❝ À toutes ces âmes perdues qui ont oublié de croire en l’immensité de l’Amour. ❞


« Qu’est ce que tu fais encore là Steadworthy ? » me lança mon chef, alors que je remplissais des formulaires. Mon regard se leva quelques secondes avant de replonger mon nez dans les dossiers de patients. « Je finis de remplir quelques dossiers et je m’en vais promis. » dis-je tout en cochant des cases rapidement. J’entends un soupire de sa part et je ricane, oui j’étais une acharnée du boulot et j’aimais le travail bien fait voilà pourquoi je prenais quelques minutes pour remplir ses dossiers… Mais personne ne comprenait ça. A vrai dire je n’étais pointilleuse qu’au travail et encore ça dépendant avec quoi, parce que pour ouvrir un corps j’étais une vrai bouchère… Je refermais le dernier dossier que je venais de remplir et le tendis à l’infirmière à côté de moi. Je me dirigeais vers le vestiaire afin de me changer. Retirant ma blouse et mon bas, je me retrouvais donc en sous-vêtement dans le vestiaire mais peu importe j’étais seule. Me changeant rapidement, j’enfilais mon manteau et mon écharpe et me dirigeais vers la sortie. Appelant un taxi qui passait par là par chance, je m’assis à l’intérieur et indiquais mon adresse au chauffeur à l’avant. Fourrant mes mains dans mes poches, je posais ma tête sur l’appuie-tête le temps du voyage. J’avais hâte de rentré chez moi. Pour une fois j’allais passer la soirée avec ma meilleure amie en tête à tête, sans les garçons et ça me fera un bien fou. La colocation à plusieurs c’est vraiment sympa, mais des fois c’est vraiment usant. Heureusement je ne passais pas ma vie à l’appartement et heureusement. Je n’imagine pas déjeuner et dîner tout le temps avec mon imbécile de meilleur ami qui n’en fait qu’à sa tête quand il est avec son frère, qui travaille actuellement dans le même hôpital que moi… Le paysage de Brooklyn défilait rapidement devant mes yeux et je n’avais qu’une envie : être chez moi. Le chauffeur me déposa juste devant et je lui tendis le billet en lui précisant de garder la monnaie.

Petite londonienne, je ne rêvais pas d’une vie merveilleuse loin de ma ville natale et pourtant aujourd’hui je suis loin de tout… Je n’accorde même plus de temps à ma propre mère et mon père lui ne m’accordait plus aucun temps depuis le divorce de mes parents. Entrant dans le hall d’entrée, je fis une pause près de la boîte aux lettres afin de prendre le courrier. Je me motivais à monter les marches pour rejoindre mon étage et surtout mon appartement. J’ouvris la porte et retirais mes chaussures les envoyant valdingué à l’autre bout de la pièce. Je regardais vite fait le courrier, mais rien de bien important à part quelques factures. Je retirais mon manteau et le déposais sur mon lit. Le restant de mes vêtements suivirent et je pus enfile mon legging et mon tee-shirt trop grand qui me servait de pyjama afin d’être totalement relax. Je partis me préparer un café dans la cuisine quand mon regard se stoppa sur le magnifique couché de soleil que j’apercevais depuis la fenêtre de la cuisine. Des tons orangés assez doux qui m’apaisèrent comme par magie. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je profitais de ses instants rares… Le bruit de la clenche de la porte me sortit de mes rêveries et je me dépêchais d’aller accueillir ma meilleure amie. « Salut ma puce ! Prête pour une soirée rien qu’avec moi ? » Je me retenais de lui sauter dans les bras, mais je lui fis quand même un câlin. Avant de sourire bêtement. « Je suis totalement prête pour notre soirée entre fille. » dis-je en sautillant par tout. Je la laissais se débarrasser de ses affaires et partie me faire mon café dans la cuisine, mais la bouteille de vodka me fit un peu plus de l’œil. Je la pris en main et sortie de la cuisine un sourire triomphant aux lèvres. « Je m’occupe de la boisson et toi de la nourriture et de la musique d’ambiance. » dis-je en trémoussant mes fesses comme une débile avant d’exploser de rire. Parant à la recherche de shooter dans la cuisine, je me demandais si je devais parler à ma meilleure amie de ma situation actuelle avec Elias… C’était quand même ma meilleure amie, elle devait être normalement au courant de tout. Je secouais la tête négativement. Impossible pour moi de parler de ça pour l’instant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan H. Stanford

avatar

messages : 39
date d'inscription : 03/02/2012
pseudo : Alex.
avatar : Kristen Bell
copyright : silly love

GOOD FEELINGS
sms/messagerie:

MessageSujet: Re: friends are gold | Jordan&Cataleya   Mer 8 Fév - 9:26


Quand on connaît une personne depuis si longtemps, on peut se demander parfois comment on fait pour ne pas se lasser. Après tout Cataleya et moi on se connaît depuis toute petite, on se connaît par cœur, on se comprend dans un simple regard et on vit en plus ensemble depuis cinq ans. On peut franchement se demander comment c’est possible de ne pas en avoir marre de l’autre. Mais honnêtement je n’ai jamais éprouvé la moindre lassitude de voir ma meilleure amie et elle ne porte pas ce titre pour rien en même temps ! Parler avec elle, c’est toujours un plaisir et l’avantage de la connaître depuis si longtemps c’est qu’elle sait comment je vois les choses à chaque situation qui m’arrive et elle sait donc comment me conseiller, elle sait exactement quoi dire pour me remonter le moral, bref c’est la meilleure et de loin. Je ne pourrais donc jamais dire que je me lasse d’elle, bien au contraire ! Encore aujourd’hui je suis toute excitée à l’idée de passer une soirée avec elle alors qu’on en a passé des millions de soirées que les deux et que ce n’est plus du tout un exploit de pouvoir se voir, mais ça ne fait rien. Les soirées que je passe qu’avec elle sont chaque fois différentes. En même temps c’est normal on a jamais la même chose à se raconter, nos vies sont si remplies et palpitantes qu’on a toujours des trucs à se raconter, des nouveaux petits potins et aucune soirée n’est donc jamais pareille. Enfin bref, tout ça pour dire que je ne me lasse jamais de ma meilleure amie et qu’en ouvrant la porte de mon appartement ce jour-là j’étais totalement impatiente et excitée de la voir. Apparemment je n’étais pas la seule, à peine avais-je refermé la porte que déjà je voyais la chevelure brune de la demoiselle arriver d’un pas précipité et surexcité ce qui me fit d’autant plus sourire. Je lui demandais si elle était prête à passer une soirée qu’avec moi et celle-ci me prit dans ses bras. C’était une habitude chez elle, dès qu’elle me voyait elle ne pouvait tout simplement pas s’empêcher de me prendre dans ses bras, de me faire quelques bisous sur les joues et autres. C’était sa façon de montrer à quel point je suis importante à ses yeux sans doute et je dois dire que ça me touche à chaque fois. Je la serrais donc moi aussi très fort dans mes bras alors qu’elle me disait qu’elle était totalement prête pour notre soirée entre fille, elle avait plutôt intérêt ! Depuis mon réveil je n’attendais que ça et heureusement que mes journées sont assez remplies, je n’ai pas vu le temps passer ! Tout en me débarrassant de mes affaires je rigolais de la voir sautiller dans tous les coins, vous l’aurez bien compris cette fille est aussi folle que moi. Des fois je me demande laquelle a rendu folle l’autre, mais je crois bien que nous étions tous les deux comme ça depuis la naissance, en tout cas ça ne m’étonnerait pas.

Je m’avançais dans l’appartement et un immense sourire s’étira sur mon visage lorsque je la vis arriver avec une bouteille de vodka à la main. Décidément cette soirée s’annonçait incroyablement parfaite. Elle me demanda de me charger de la musique et de la nourriture. Je sautais donc sur mon sac pour attraper mon Ipod Touch, je le mis en route le laissant tourner aléatoirement dans tout mon répertoire de musique. Je me dirigeais ensuite dans la cuisine, j’attrapais un sachet de pop-corn rangée dans une armoire où on trouvait la nourriture principalement réservée à ma meilleure amie et moi-même. Sileas et Neal n’avaient pas vraiment le droit de toucher à ce placard en fait. Une fois le sachet dans le micro-onde je revins dans le séjour et je regardais ma meilleure amie. « Je ne te dis pas comme j’étais impatiente de rentrer ! J’espère que t’as une tonne de choses à me raconter, mais te connaissant c’est certainement le cas ! Je retournais dans la cuisine pour préparer le bol dans lequel je comptais verser les pop-corn et je lui demandais depuis la cuisine. « Mais avant tout comment s’est passée ta journée ? Ah bah oui il fallait bien commencer par la base, les petits potins croustillants viendraient par la suite. J’aimais bien l’entendre me raconter sa journée de travail. Tout d’abord parce que je trouvais le monde de la chirurgie totalement passionnant, mais aussi parce que le beau Neal travaille avec elle et qu’elle me raconte souvent deux trois trucs à son sujet en parlant de sa journée. Je n’ai jamais vraiment dit directement à Cataleya que j’éprouve des sentiments pour le jeune homme, mais en même temps j’ai très bien compris que c’était inutile de le faire. Ma meilleure amie a bien sûr immédiatement compris ce que je ressentais pour lui. Il lui suffisait de m’observer un peu quand il était dans les parages et elle pouvait tout de suite voir les petits regards que je lui lançais ou la façon dont mes joues devenaient légèrement roses lorsqu’il me faisait un quelconque compliment ou autre. Ca c’était d’ailleurs quelque chose qui m’énervait, ma façon de rougir aussi facilement ! Si seulement c’était quelque chose que je pouvais contrôler, Cataleya n’aurait peut-être pas remarqué immédiatement qu’il m’intéressait si j’avais pu éviter de rougir à chaque fois qu’il me parle ! Mais malheureusement ce n’est pas quelque chose qu’on peut choisir et ma meilleure amie m’a donc rapidement grillée et depuis elle me pose régulièrement des questions à ce sujet !

_________________

    Nevermind, I’ll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don’t forget me, I beg. I remember you said, « Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead» Someone like you, adele.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: friends are gold | Jordan&Cataleya   

Revenir en haut Aller en bas
 
friends are gold | Jordan&Cataleya
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHOISIS TON APPART :: charm of the brownstones :: first floor :: #18B-
Sauter vers: